Question de profondeur

vendredi, 1 juin 2007 By Athos99

(Suite de l'article précédent)

En plus du choix du cadrage, du point de vue et de la focale de l'objectif, le photographe à la possibilité de travailler sur la profondeur de champ. En ouvrant son diaphragme, en choisissant une petite valeur, on diminue la profondeur de champ ou autrement dit la zone de netteté.

En faisant la mise au point sur un élément de la photo, celui-ci est parfaitement net et ressort mieux par rapport aux éléments qui sont plus ou moins flou. En variant son diaphragme et en fonction de la focale, la profondeur de champ sera modifiée. Avec un objectif grand angulaire, la profondeur de champ est toujours très grande.

Genève, Paquis, Jet d'eau, Canon 30D f=58mm f/3.5

Canon 30D, focale 58mm f/3.5

Sur cette photo la fameuse pancarte du débarcadère des Pâquis de Genève ressort très bien. Avec le font légèrement flou, je mets bien cet écriteau en évidence malgré la présence du jet d'eau et la rive d'en face.  Même si le téléobjectif a écrasé les distances, cette image donne une sensation de profondeur.

La même photo mais avec une grande profondeur de champ

Genève, Paquis, Jet d'eau, Canon 30D f=58mm f/16.0

Canon 30D, focale 58mm f/16.0

Le même point de vue, mais avec une ouverture de diaphragme plus petite. Tous les éléments sont parfaitement nets. La pancarte en avant plan est moins en évidence et on ressent moins la sensation de profondeur.


Mot clés : , , , , ,

Un commentaire au sujet de “Question de profondeur”

  1. Athos99

    A cedtoub.
    Merci de ton commentaire, si ce blog t’a poussé à publié tes photos j’en suis ravis :-)
    J’ai fait un tour sur ta galerie et j’ai laissé quelques critiques.

    #135

Rechercher

Archives